Comment réussir une lévitation de main facilement ?

L'idéal pour les personnes dans le contrôle

Lorsque je demande aux praticiens en Hypnose le phénomène hypnotique avec lequel ils sont le moins à l’aise, c’est souvent la lévitation de main qui revient. Peut-être parce qu’une main qui monte toute seule va à l’encontre des lois de la physique (gravité quand tu nous tiens) mais c’est aussi un des phénomènes les plus intéressants pour commencer une séance en douceur et préparer à d’autres phénomènes. Alors comment la réussir simplement ?

Réussir une lévitation de main facilement


Même si je pense que l’induction est une illusion, c’est souvent utile d’avoir quelques techniques dans sa manche.

Note du 30/01/2017 : une vidéo de démonstration est disponible en cliquant ici

La technique consiste à combiner l’induction par fixation et un mouvement conscient. Je demande en effet à la personne de lever la main consciemment, le plus lentement possible et de contrôler tous les mouvements et micros mouvements dans la main. Elle doit monter tellement lentement qu’on ne doit presque pas voir qu’elle monte et simplement s’en rendre compte par la hauteur qu’elle prend par rapport aux cuisses. Puis je passe à l’action inconsciente.

Je vous donne ci-dessous le « script » et les étapes, c’est plus simple et utile pour vous que de longues explications. En gras vous trouverez l’action que je fais ou le but de la phrase. Je vous laisse trouver les présupposés et toutes les suggestions qui sont ici et là 🙂

Étape 1 : La lévitation consciente par fixation

1. Le pré-talk

BUT : Créer de l’accord.

Je vais vous apprendre à utiliser votre cerveau et votre inconscient pour créer un mouvement inconscient dans votre corps. J’imagine que vous le savez déjà mais ce à quoi vous pensez créé une réalité dans votre corps. Si là, par exemple, je vous demande de penser à un moment très agréable de votre vie…(je ratifie) là, un sourire se dessine, les yeux pétillent…avant même que vous en ayiez conscience votre corps a déjà réagit. Et inversement, si je vous demandais de penser à quelque chose de désagréable…(je ratifie)…là, mais restez sur le souvenir agréable, c’est plus amusant pour cet exercice.

2. Le cadre du mouvement conscient

BUT : Désactiver les résistances et créer un effet en passant par le conscient et fixer l’attention

Mettez vos mains sur vos genoux et choisissez une de vos mains, peu importe laquelle. Voilà. Dans quelques instants, pas du tout de suite, je vais vous demander de fixer cette main et de lever la main et je vais vous demander de la lever consciemment pour l’instant, le plus lentement possible à un rythme très régulier, tout en continuant de la fixer. Comme si on peut voir que la main monte que parce qu’elle prend de la hauteur par rapport à votre cuisse. Et je vais vous demander de tout faire pour contrôler ce mouvement : la main doit bouger d’une façon régulière, sans aucun micro-mouvement. Pendant que vous faites cet exercice, prenez le temps de vous concentrer aussi sur les sensations que vous avez quand la main se lève.

Je laisse ensuite la personne faire et je ratifie chaque micro-mouvement en lui demandant d’y prêter attention et de les contrôler le plus possible en créant du lien avec l’inconscient. Par exemple :

Attention, là votre doigt a bougé ! votre inconscient sait que vous voulez lever la main et il anticipe, mais pour l’instant je vous demande de contrôler ce que fait votre inconscient

Vous pouvez le tester chez vous et vous constaterez sûrement que ça créé quelque chose de très proche d’une lévitation de main inconsciente, la sensation est assez particulière

Étape 2 : La lévitation inconsciente par l’imagination

1. Le cadre du mouvement inconscient

BUT: Désactiver totalement la notion de contrôle, préparer le travail avec l’inconscient et évoquer sa force et le lâcher-prise

Très bien ! Évidemment c’est impossible de contrôler quelque chose consciemment, votre inconscient est beaucoup plus puissant, c’est comme si vous tentiez de contrôler votre façon de marcher, cela vous demanderait beaucoup de travail conscient et cela serait sûrement assez épuisant non ? Ce qui est intéressant, c’est que très souvent les personnes qui ont des problèmes tentent de les changer consciemment, c’est fatiguant, épuisant, et ils finissent par lâcher prise. Je vais vous apprendre comment le faire autrement et plus facilement.

2. Le mouvement inconscient

BUT : Créer un mouvement inconscient, vérifier comment la personne se sent à l’aise, prendre du feedback tout en créant un état d’Hypnose. Désactiver la peur que ça ne marche pas tout de suite.

Maintenant, dans quelques instants, pas tout de suite, je vais vous demander de fermer les yeux et d’imaginer que votre main se lève, et comme vous y penserez, votre corps va créer cette réalité et faire monter la main, toute seule, vous verrez, c’est très agréable et en même temps assez particulier comme sensation. À savoir que l’inconscient est très précis et que si vous imaginez que la main monte, seule la main montera, mais si vous imaginez que c’est votre main, votre poignet, votre bras, votre avant-bras jusqu’à l’épaule qui sont légers, c’est tout le bras qui va monter !

Pour cela, vous allez choisir une métaphore qui vous plaît, vous savez comme un enfant qui croit que tout est possible et qui s’imagine sans cesse des choses en y croyant vraiment. Certaines personnes imaginent que leur main se gonfle, d’autres qu’elle est tirée par des ballons, d’autres choisissent des activités qui leur plaisent, peu importe ce que vous choisissez, vous pouvez imaginer, voir les choses de l’intérieur, vous parler en vous disant « ma main et mon bras sont très très légers » (avec le ton de voix adapté) et prêter attention aux sensations de légèreté qui s’installent dans la main pour vous amuser à les amplifier. Ok ?

Donc, fermez les yeux et je vous laisse quelques instants pour faire ça, vous verrez, l’inconscient, quand on n’a pas encore l’habitude est un peu comme un vieux moteur diesel, il lui faut un peu de temps pour chauffer et se mettre en route, mais lorsque c’est parti, ça roule tout seul !

Étape 2.5 : Le Feedback

Pendant l’exercice, je ratifie tous les micros-mouvements, j’encourage la personne, je lui demande quelle métaphore elle a choisi et je l’accompagne un peu si nécessaire, et pendant tout ce temps là je lui demande comment elle se sent, comme elle le vit et j’utilise tout ce qu’elle me dit pour l’amplifier encore.

Rapide, Simple et TRÈS efficace, sans pression

Cette induction est très simple et rapide à utiliser, elle offre de nombreuses possibilités de suggestions et est posée comme un jeu et un exercice ce qui enlève la pression de devoir faire quelque chose à l’autre, c’est le sujet qui bosse ici ! Elle permet aussi à la personne de choisir sa métaphore ce qui est très utile et donne beaucoup d’information, ce qui est aussi beaucoup plus simple que d’en choisir une pour elle, qui peut-être ne lui parle pas du tout. J’ai eu des métaphores auxquelles je n’aurais jamais pu penser moi-même.

Il arrive parfois que ça ne fonctionne pas très bien ou que ce soit un peu long mais c’est très rare.

De plus, j’apprends cet exercice aux personnes comme un outil d’auto-hypnose à utiliser chez eux, en leur disant que lorsque leur main se lève toute seule, c’est qu’ils sont connectés à leur imagination et leur inconscient et qu’ils peuvent imaginer comment ils ont envie d’être dans leur vie et que leur corps va créer cette réalité pour eux. C’est mettre leur inconscient dans la bonne direction en apprenant à communiquer avec lui.

Avec cet exercice et cette induction, j’ai d’excellents résultats ! Testez aussi et dites-moi ce que vous en avez pensé dans les commentaires !

Je me réserve le droit de ne pas valider ou supprimer les commentaires qui seraient hors-sujet ou inappropriés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 commentaires sur “Comment réussir une lévitation de main facilement ?

  1. Merci Laurent pour cet article. J’aime beaucoup utiliser l’induction par lévitation mais je trouve intéressant la façon dont tu l’amènes et comme tu expliques ça amène l’auto hypnose. Donc c’est très intéressant. J’essaie avec le prochain client 😉

    • Je l’ai fait une fois sur une personne qui venait pour l’alcool, dans l’hyper contrôle (jamais vu ça). On a passé la séance à travailler sur le lâcher prise et sur cet exercice. Je lui ai demandé de le faire chaque soir et quand il ressentait la main monter, de penser à comment il est quand il n’a plus besoin de boire, en soirée, chez lui, le midi etc. L’objectif était de lui donner quelque chose à faire entre les 2 séances.

      Sauf que je ne l’ai vu qu’une fois.

      Et 3 semaines après il me contactait pour me dire qu’il n’avait pas retouché à l’alcool et qu’il se sentait très bien, ça fait plusieurs mois que ça dure et il continue son exercice 🙂

      C’est rare quand ça arrive, mais quand ça arrive..c’est top !

  2. Testé sur moi, et ça marche super, alors que ça fait des semaines que je râle parce que rien ne bouge. 🙂
    Testé aussi en séance, quelle efficacité ! Merci Laurent 🙂

      • Témoignage : Je m’intéresse (seule) à la méditation et à l’auto hypnose. A trois reprises, j’ai senti mon (ou mes) bras s’élever sans comprendre ce qui se passait car je n’avais rien demandé dans ce sens. Puis lors de recherches ultérieures sur le sujet, je suis tombée sur différents articles, dont le vôtre, évoquant la lévitation des mains et des bras alors que j’ignorais tout du sujet.
        Cette réaction peut-elle être spontanée, voire sans objet ! Signifie-t’elle quelque chose de particulier, d’intéressant ? Je suis troublée.
        Cordialement
        Denise PORTIER

  3. Merci BEAUCOUP Laurent pour cet article, et tous les autres que tu publies et partages. Merci aussi pour les podcasts ! C’est vraiment un super outil qui permet de transmettre des choses différemment qu’à l’écrit !

  4. Petite question : je peut-être mal cherché mais je n’ai pas vu de bouton permettant l’affichage de tes articles dans un mode propice à une impression papier facile (par ex. dans une autre fenêtre ou onglet, sans frames autour…). Merci encore !

  5. Bonjour,
    Je ne suis pas sûre d’avoir tout compris 🙁
    On doit enchaîner les 2 étapes ? dsi oui, d’abord fixation du regard sur sa main, mouvement conscient, et ensuite on lui dit qu’on le fait en imagination ?
    Où bien ce sont 2 façons différentes de faire ?
    Merci

  6. Bonjour,

    Juste un témoignage sur ce sujet.

    Je ne suis pas (encore ?) praticien.

    Je découvre cet article après avoir expérimenté la lévitation du bras en auto-hypnose. La première fois que le bras s’est soulevé, j’ai ressenti un sentiment étrange : j’avais peur (limite panique) mais je n’avais pas envie que l’expérience s’arrête. D’ailleurs, j’en étais bien incapable, le bras continuait à monter, monter… J’ai essayé d’interrompre le mouvement mais je n’y suis pas parvenu. Un peu comme si j’avais « accepté » d’aller au-delà de la peur, de voir ce qu’il y avait après. Et, au sortir de la transe, j’ai éprouvé une sensation de plénitude, de force et de bien être profond.

    J’ai recommencé et maintenant, cette lévitation du bras est devenue quasi systématique, à chaque séance d’auto-hypnose que je fais. C’est comme un signal.
    Avec un peu de pratique, j’arrive aussi à utiliser les deux bras… En concentrant le positif dans la main qui se soulève et le négatif dans l’autre qui devient alors très très lourde. En cours de séance, je « décide » de vider, de jeter, d’effacer, de purger le négatif qui est stocké dans la main lourde et progressivement je sens qu’elle s’allège… Alors que la main légère reste en l’air ou, mieux, reprend sa progression vers le haut. J’aime beaucoup cette sensation « libératrice ».

    JM