Comment laisser le client faire le travail seul et en silence en 3 suggestions ?

par Romain Pelligrenelli

Romain PellegrinelliJe m’appelle Romain Pellegrinelli et je suis hypnopraticien, j’ai posté cette technique sur le groupe Facebook Hypnose, et Laurent m’a proposé d’en faire un article pour que l’idée ne se perde pas 🙂

Laisser faire le client

Ancien client d’hypnopraticiens, je vous présente un petit « tricks »* d’induction que j’ai improvisé un jour en séance (Aaaah inconscient quand tu nous tiens !) et que j’ai du coup réutilisé à de nombreuses reprises pour approfondir une transe sans trop me prendre la tête. Bah oui pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis feignant ascendant feignasse ! 😉

J’appelle cette façon de faire le « mais tais toi donc » ou la technique de monde inversé.

Mais pourquoi je vous dis que je suis ancien client d’hypno ?!

Vous vous en foutez ?!

Je vous explique quand même.

Ce que je ressentais comme client d’hypnos

En fait j’ai croisé pas mal d’hypnos super compétents, mais y’a un truc qui me gonflait souvent c’est qu’ils me balançaient des suggestions (à l’époque j’y connaissais rien !) et je n’avais pas le temps de me faire ma petite histoire à l’intérieur que bim ! Je m’en prenais une autre, puis une autre et encore une autre, à tel point que mon petit observateur caché se disait « mais tais toi donc ! »

En fait il disait plutôt : « Mais ferme la bordel !!! ».

Alors quand je me suis formé à la pratique j’ai toujours gardé dans un petit coin de ma tête que le silence est d’or, dont Laurent parle d’ailleurs dans son autre article : l’Ouverture par le silence.

Et puis ma mère dit toujours : « le Trop est l’ennemi du Bien ».

Pas faux Mum !

Alors oui il y a la calibration et oui avec le temps, la pratique et la synchro en théorie on doit pouvoir choper le rythme du sujet. Oui mais bon ça c’est en théorie et on est jamais à l’abri d’un jour sans.

Et puis avant d’avoir de la pratique et bah on en a pas alors… Bref vous m’avez compris ! 😉

La technique du monde inversé

Voilà le topo :

  • 1. Je débute une induction X (spirale sensorielle, lévitation, catalepsie, vision périphérique,…) en donnant la direction ou les effets désirés que je souhaite donner à la transe en vue du travail à effectuer. On prend son temps ! On plante les graines et on les regarde pousser. Hein !
  • 2. J’introduis un peu de confusion spatiale. A ce niveau-là, le client est déjà un peu barré (vous l’avez calibré n’est-ce pas ?! 😉 donc ça passe. Ça donne un truc du genre :

Vous savez quand on rentre dans un état d’hypnose on laisse place à sa créativité, on se reconnecte à une partie de soi ou tout devient possible, le « ici » peut devenir « là-bas », ou « ailleurs », le « ailleurs » peut être « ici » et ressembler à « là-bas » au final c’est vous qui décidez où il est bien que vous soyez à présent …

  • 3. Ensuite j’attire l’attention sur ma voix et suggère une autre lecture à notre système de communication verbale.

Ça pourrait donner :

Et d’où que vous soyez vous pouvez toujours entendre ma voix, son rythme, son timbre, sa couleur, sa texture même… Imaginez comment les phrases faites de mots et les mots constitués de lettres viennent jusqu’à vos tympans. En réalité entre mes cordes vocales et vos tympans qui servent de décodeur il n’y a que des ondes invisibles qui viennent prendre une réalité relative dans votre cerveau.

Je me prépare à ne plus rien avoir à dire et à respecter INTEGRALEMENT le rythme et l’imaginaire du sujet :

Vous savez parfois, j’aime imaginer que quelque part ailleurs il y a une autre planète ou une autre dimension. Un monde ailleurs et différent où tout est inversé. Où les bruits sont des silences et les silences sont pleins de sens. Où les phrases et les mots sont inaudibles où tout est dit lorsque les tympans sont au repos… Comment ça serait pour vous si vous pouviez y faire un tour quelques minutes…

Voilà ! Il n’y a plus qu’à se taire et attendre.

Evidemment à ce moment-là il est utile pour vous d’être en super synchro et de calibrer le « voyage » de votre sujet. Parfois ça peut ne pas prendre et il est bon de s’en apercevoir pour enchainer sur autre chose. Mais souvent vous pourriez être surpris des trips de vos clients quand le silence fait votre boulot.

Avant de conclure, je voudrais relever 2 avantages supplémentaires à cette technique qui intervient en fin d’induction :

  • Lorsque vous vous taisez, c’est le sujet qui se fait ses propres suggestions à travers le silence. Ainsi c’est sûr, il ne se fait que des suggestions qui lui parlent et vous ne prenez plus le risque de taper à côté de la cible. Le seul point de vigilance est de l’avoir mis sur les « bons rails » en début d’induction.
  • Elle vous permet de prendre un peu de temps pour fignoler votre stratégie sur le travail qui va suivre l’induction.
  • Conclusion

    Voilà, j’espère que vous serez nombreux à tester ce petit truc, je compte sur vous pour me faire un retour dans le champ « commentaires » et évidemment approprié vous le pour en faire un outil malléable et adapté à chacun de vos clients.

    A bientôt !

    Romain Pellegrinelli

    * : Truc, astuce

Je me réserve le droit de ne pas valider ou supprimer les commentaires qui seraient hors-sujet ou inappropriés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Comment laisser le client faire le travail seul et en silence en 3 suggestions ?

  1. Hé bien Laurent, c’est une super idée que d’avoir invité Romain sur tes pages, j’avais également lu son post sur Hypnose, et cela fait quelques jours que je me disais qu’il fallait ABSOLUMENT que je retrouve ce post tellement il m’avait tapé quelque part, mais le jour même j’étais entre le café et la suite,…ouf! Grâce à toi, retrouvé sans effort, suis aussi un peu ascendant Feignant comme Romain, que je félicite au passage pour le style très pur de cette technique et ce généreux partage.

  2. Roo !!! romain, il faut absolument que je te montre un tour de magie qui va super bien avec ta methode et que j’utilise parfois en induction.
    Contacte moi en mp on se trouvera un petit skype pour que je te le montre. J’aime bcp ton article. Simple et efficace.
    A+

  3. Il faut que j’en prenne de la graine moi qui parle trop… c’est super !!! D’ailleurs, je plante cette jolie graine dans mon inconscient… je laisse mûrir aidée par une expérimentation dès demain ! MERCIIIIII pour ce partage et cette gaieté, …. dans ton silence 🙂