Arrêtez de vous ruiner en vous formant n’importe comment

Développez vos compétences à tous les niveaux

On pourrait parler longuement du coût des formations, des coûts cachés, comme l’hébergement, les déplacements, l’absence de gains pendant les jours de formation, de l’investissement émotionnel que ça demande, des changements personnels et familiaux que ça génère, on pourrait en parler toute une journée sans avoir fait le tour.

Arrêtez de vous ruiner en vous formant n'importe comment

On pourrait parler aussi des promesses sous-jacentes des formations : devenir praticien en Hypnose.

Je n’ai pas de statistiques exactes, je suis sans doute dans un biais d’exposition, mais dans mon expérience :

si 15% des personnes qui se forment au métier arrivent à en vivre correctement, financièrement et émotionnellement au bout de 2 ans, c’est un bon résultat.

La vérité ?

J’en ai ras le bol d’entendre « j’ai repris une activité de salarié » – « Je n’arrive pas à m’en sortir ». Y’a forcément un problème quelque part.

La réalité du métier de praticien peut vite vous rattraper si vous ne savez pas dans quoi vous vous engagez : un métier d’indépendant qui demande de vastes connaissances, une excellente gestion émotionnelle, et en vérité, de maitriser 3 métiers :

  • Le métier de praticien en Hypnose : votre expertise
  • Le métier de gestionnaire, comptable et financier
  • Le métier de commercial

Le métier de praticien en Hypnose

C’est votre expertise, et c’est normal de se former, de continuer de se former et de se faire superviser, c’est plus que normal, c’est je pense nécessaire.

Oui, les formations coutent cher, mais gérer une entreprise et une école de formation coute cher aussi, et il y a énormément de couts cachés. Ce n’est pas la question.

La question, c’est comment vous, vous choisissez de regarder les choses, et comment vous choisissez de vous former.

Voyez-vous ce que vous avez dépensé en formation comme une dépense ou comme un investissement ?

Les états d’esprits ne sont pas du tout les mêmes :

  • Une dépense, c’est une perte : vous dépensez de l’argent pour manger un resto, vous n’attendez pas un retour autre que du plaisir
  • Un investissement présuppose que vous attendez un retour sur votre investissement : donc de gagner au moins plus que ce que vous avez dépensé

Et comme évoqué au début de cet article, le retour n’est pas toujours là, et quand c’est le cas, c’est souvent dans la douleur.

À qui la faute ?

À tout le monde.

  • Aux écoles qui ne s’occupent pas assez des 2 autres métiers et qui ne préparent pas assez aux enjeux émotionnels des métiers de l’accompagnement. Mais si elles le faisaient, ce qui n’est pas leur métier, les formations couteraient très chères et on entendrait « c’est trop cher » de la bouche de trop de personnes qui veulent tout pas cher tout cuit (réussissent rarement dans le métier)
  • A vous, qui vous attendez à vivre dans une réalité un peu bisounoursienne ou tout le monde s’aime et s’entraide sans vous êtes confrontés à la réalité de 5 à 6 séances par jour tous les jours, des arrêts maladies, des annulations, de la visibilité de l’agenda, de trous dans l’agenda… des charges, des coûts que ça représente et des enjeux émotionnels du métier

Comme beaucoup trop de praticiens que j’ai pu croiser :

  • Continuez-vous de dépenser de l’argent en formations dans l’espoir de vous sentir un jour parfait ?
  • Continuez-vous de vous cacher dans l’éternel élève pour éviter de vous confronter au fait de vous lancer ?
  • Attendez-vous un quelconque miracle pour vous sentir enfin « prêt » et « à la hauteur » ?
  • Pensez-vous à anticiper l’éventuel ennui, la routine qui s’installera sans doute dans quelques temps, passés les moments de joie ?
  • Combien de praticiens se lassent du X séances par jour tous les jours au bout d’un an ? 2 ans ? 5 ans ? Ils sont nombreux.
  • Combien ont-ils pensé à diversifier leurs compétences et leurs revenus ?
  • Combien ont appris les compétences nécessaires pour le faire ?

Si vous suivez une formation parmi les écoles les plus connues, vous allez dépenser environ 10 000 euros

Si vous comptez la formation de base, les formations complémentaires, les à côtés, les déplacements, l’hébergement, et je parle pas forcément ici des coûts cachés.

La plupart de ces formations apportent beaucoup et permettent d’évoluer personnellement, je crois que ça n’a pas de prix quantifiable : c’est magique.

En revanche, si vous voulez pouvoir vivre sereinement de ce métier, comment faites-vous pour obtenir ce retour sur investissement, et est-ce que vous vous formez d’une façon adaptée à la réalité du métier d’entrepreneur et d’indépendant ? A la solitude du thérapeute qui frappe beaucoup d’accompagnants dans ce métier ?

Le métier de gestionnaire, comptable et financier

La compta, la gestion d’entreprise, l’optimisation des charges et des coûts.

Assez simple quand on est Auto-Entrepreneur, mais auto-entrepreneur a vite ses limites. Et lorsque vous décidez de basculer dans le monde de la SASU, de l’EURL, les coûts deviennent beaucoup plus importants, la gestion aussi. Vous entrez dans le monde de l’entrepreneur, du chef d’entreprise. Certains ne font jamais ce choix et restent auto-entrepreneurs, d’autres n’ont pas le choix et basculent.

Si les chiffres ne vous parlent pas, passez à la section suivante (mais ces chiffres font partie du métier) :

Si vous êtes auto-entrepreneur sans ACCRE, voici les coûts :

  • 27% de charges
  • Coût du cabinet, disons un cabinet 2 jours par semaine, 400€ / mois
  • Coût des déplacements
  • Coût de la formation / supervision à amortir
  • Site internet / hébergement
  • Eventuelles publicités

Le plafond d’auto-entrepreneur est pour arrondir autour de 35 000 €, la couverture sociale est médiocre, la retraite inexistante.

35 000 / 70 = 500 séances par an, soit 50 séances par mois, (calculs sur 10 mois), soit 12 séances et demi / semaine, soit 6 séances / jour dans un cabinet à 2 jours.

Maintenant, appliquons les coûts des charges et du cabinet mensuellement : 50 * 70 * 73% – 400€ = 2 155€

On peut retirer disons 200€ de frais divers.

Calculons aussi l’amortissement de la formation :

Si vous vous êtes formé dans les écoles les plus connues, disons que vous avez dépensé 6000€ pour la formation (de base + complémentaire), ajoutez les déplacements, l’hébergement éventuel selon vos calculs, ça peut largement doubler ce coût.

Si on cherche à l’amortir sur 2 ans pour devenir rentable 10 000 € / 20 (2×10 mois) = 500 € par mois d’amortissement de formation.

2155 – 500 – 200 = 1455 euros.

Pas mal pour 13 séances par semaine 10 mois par an non ?

Oui et non. 13 séances par semaine, c’est pas 13h de travail, c’est plus, surtout si on compte le temps pour se faire connaître et continuer de se former / superviser / lire / travailler sa technique / gérer son site etc. Je connais peu de praticiens qui font moins de 35h.

En gros, Auto-Entrepreneur ca fait un bon SMIC 🙂 sauf bien sûr si vous faites un peu de black tout ça. C’est bien sur le moment, mais on s’en reparle à votre retraite ?

Maintenant, imaginez que vous voulez évoluer, il faudra changer de statut et passer en SASU / EURL, et là…

  • 20% de TVA
  • 55% de charges si vous vous versez un salaire
  • Entre 20 et 30% d’impots sur les sociétés si vous vous payez en dividendes
  • L’impot sur les revenus ou les dividendes
  • Les frais de création d’entreprise
  • Les frais comptables

Vous pouvez déduire vos frais et amortir réellement financièrement vos formations sur votre société.

Reste que sur une séance à 70€, s’il vous reste 20% vous êtes heureux, soit 14 €.

Vos 50 séances / mois deviennent 700€ par mois.

Comme je l’évoque dans ma formation sur les statuts juridiques, se mettre en société demande un nombre de séances par semaine important, donc une bonne capacité à se faire connaitre, développer du bouche à oreille, se positionner etc.

Pour vous donner idée, seulement 5% des coachs dans le monde arrivent à générer plus de 80 000 Euros de CA par an. Si vous appliquez les charges sur ces 80 000, vous verrez qu’il ne reste pas « tant que ça » au regard du temps passé, et c’est seulement 5% de la population des coachs. Qu’en est-il des praticiens en Hypnose ?

Et donc, pour pouvoir évoluer sereinement, sans s’inquiéter du nombre de clients, sans se lasser du X séances par jour et continuer de s’épanouir, il faut, je crois développer le 3ème métier.

Le métier de commercial

Les commerciaux, dans une entreprise sont ceux qui permettent à l’entreprise de vivre et aux autres salariés d’être payés. C’est le coeur d’une entreprise.

Lorsqu’on est indépendant, le commercial, c’est vous ! A moins de le déléguer, mais dans un métier de praticien en Hypnose, ça me parait pas évident.

Maintenant, je vous pose quelques questions :

  • Combien avez-vous investi pour développer cet aspect du métier ?
  • Quel ratio entre d’investissement et votre expertise (l’hypnose ou le coaching), la gestion et l’aspect commercial du métier ?

« Oui, j’aime pas ça, je fais pas du commerce, j’aide les gens ».

Oui, aussi. Certainement. On en reparle dans 2 ans quand les droits au chomage seront terminés et que tu auras plusieurs centaines voir milliers de séances à ton actif ?

Rares sont ceux qui sont épanouis à enchainer séance sur séance des années encore après leur formation, il y en a, je dis juste qu’ils sont rares.

  • Sais-tu comment développer ton activité en dehors des séances ?
  • Sais-tu te positionner correctement pour sortir du lot ?
  • Construire des ateliers ? Des formations ?
  • Proposer tes services en entreprise ?
  • Diversifier tes revenus ? Anticiper sur l’avenir ?
  • Continuer de te former à ces aspects et à l’expertise sans te ruiner ?

Comment bien se former ?

Une fois les bases de l’expertise et quelques formations complémentaires pour la développer encore faites, je crois qu’il faut continuer de se former, mais orienter ses investissements différemment. Notamment sur le métier de « commercial ». Ca s’apprend, ça demande du suivi, de l’accompagnement et beaucoup de connaissances.

Bien se former c’est répartir son investissement sur les 3 différents métiers de l’activité de praticien en Hypnose (ou coach).

Personnellement, j’ai une très (très) vaste bibliothèque, la moitié concerne le métier et l’expertise, l’autre moitié sont sur l’entreprenariat et le développement commercial. Le métier de gestionnaire est une compétence que j’ai appris sur le tas et que je connaissais déjà beaucoup.

En ce moment (et c’est juste en ce moment) :

  • Je suis 3 podcasts sur l’entreprenariat et le développement sur Internet
  • Je suis 5 formations en ligne : 4 sont liées au 3ème métier, 1 à l’expertise
  • Je suis sur 4 livres en même temps, répartis également entre l’expertise et l’entreprise

Aujourd’hui, je connais très peu de personnes qui aident les praticiens à développer à la fois leur expertise, leur positionnement et le développement d’activité, tout en gérant les aspects émotionnels du métier d’entrepreneur.

Il y a Bertrand Millet avec son projet BA-Biz (le B-A Ba du Business) que je vous laisse découvrir en cliquant ici, un coaching de A à Z sur la création d’un business, les outils et les techniques pour le faire. En vous inscrivant gratuitement il vous donne déjà pas mal de trucs & astuces essentiels.

Il y a moi bien sûr, avec l’espace membre, pour 1,60€ par jour, vous êtes coaché et supervisé dans tous les aspects :

  • L’expertise du métier de praticien en Hypnose
  • L’expertise dans la gestion financière et stratégique d’une entreprise
  • Votre positionnement, votre communication, la diversification de votre activité pour augmenter vos revenus et continuer de vivre sereinement de votre passion
  • La gestion émotionnelle au quotidien du métier en vous permettant d’être vrai et de parler de ce qui vous touche et vous anime au sein d’une Communauté forte, comme une famille

Le meilleur investissement que vous puissiez faire, c’est en investissement sur vous et vous l’avez sans doute déjà fait en vous formant à ce métier, et c’est génial. Je pense qu’on devrait tous l’apprendre et depuis le plus jeune âge. Ce qu’on apprend dans des écoles comme l’Arche par exemple, devrait être enseigné à l’école.

Mais s’il vous plait, pour m’éviter d’entendre encore « j’ai repris un travail de salarié » – « j’arrive pas joindre les 2 bouts » :

Pensez à diversifier vos formations et à les voir comme un investissement pour éviter de vous ruiner, financièrement et émotionnellement.

La prochaine fois que vous sortez de l’argent pour une formation, posez-vous ces questions :

  • Quel retour sur investissement j’en attends ? Quel est le rapport coût / gains potentiels ?
  • Qu’est-ce qu’elle m’apporte vraiment dans mes besoins actuels ? Est-ce une fuite « scolaire » pour éviter de me lancer vraiment ?
  • Qu’est-ce qu’elle peut me rapporter en termes d’apprentissage dans mon expertise ? Dans le développement de mon activité ?

Et arbitrez régulièrement. Interdisez-vous aussi les dépenses trop élevées, trop fréquentes alors que vous n’avez pas encore eu de retour sur investissement sur vos investissements précédents : c’est le raccourci le plus rapide vers la ruine financière.

Amicalement,

Je me réserve le droit de ne pas valider ou supprimer les commentaires qui seraient hors-sujet ou inappropriés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 commentaires sur “Arrêtez de vous ruiner en vous formant n’importe comment

  1. Merci Laurent pour ce pavé dans lanmatre ????
    Pour être à mon compte depuis 2 ans, je me reconnais dans plusieurs aspects et te rejoins sur cette analyse. Diversifier son activité est primordiale (suivant le secteur) puis de vendre encore plus.
    A bientôt

  2. Merci Laurent pour la franchise dont tu fais preuve. 🙂

    La clarté et la franchise avec lesquelles tu traites de ce sujet risque de faire grincer quelques dents, mais force est de constater que ce que tu décris est ce qui attend tout hypno/coach en devenir ou en cours de pratique.

    Pour ma part, mon investissement d’1 euro 60 par jour, je peux dire que je le rentabilise tous les jours ! 😀
    #Bisous la Communauté Hypnoscient, Bisous la Famille 😉

  3. Merci!!! Je ne suis pas encore lassée d’enchaîner plusieurs séances ….. mais je comprends très bien que cela peut arriver plus vite que l ‘on pense….
    Je vais bientot me faire membre….????

  4. Je me suis sentie très concernée à la lecture de cet article… (j’ai cherché les caméras et micros que tu aurais pu déposer chez moi, rien trouvé bizarre 😉 )
    Comme le reste du site : formateur, instructif et provoquant une juste remise en question, Bravo et merci !!

  5. Merci Laurent. pour cet article très juste. Il est en effet indispensable de se poser clairement ces questions avant de se lancer et d’évaluer le coût financier et la quantité énorme d’énergie que l’on va investir au quotidien en séances, en travail personnel en dehors des séances, en formation, en marketing, en compta, en diversification etc… etc… mais quel bonheur quand cela prend, que l’activité se développe et que son travail (et sa vie) prend un tout nouveau sens.
    Sans compter que l’on améliore clairement nos capacités d’organisation 🙂